Mon furet perd ses poils : est-ce la maladie surrénalienne ?

L’HYPERADRENOCORTICISME (MALADIE SURRENALIENNE DU FURET)

Les furets sont prédisposés à développer une maladie des glandes surrénales appelée hyperadrénocorticisme.
Cette maladie est plus fréquente chez les furets âgées de trois ans et plus mais peut survenir plus tôt dans la vie de l’animal. La maladie surrénalienne du furet est causée par une tumeur qui secrète une quantité anormale d’hormones sexuelles dans le sang. La tumeur est parfois bénigne et parfois maligne. Lorsqu’elle est maligne, il arrive qu’elle s’infiltre dans les organes adjacents. Il est aussi possible que les 2 glandes surrénales soient affectées.

DIAGNOSTIC

Les furets atteints de cette maladie présentent divers signes cliniques :

  • Perte de poils sur les flancs, la base de la queue et sur le dessus de la tête.
  • Démangeaisons parfois présentes.
  • Mamelles proéminentes
  • gonflement de la vulve chez les femelles.
  • Blocage urinaire chez les mâles.

Pour confirmer la maladie, on peut doser les hormones surrénaliennes dans le sang des furets. Pour savoir laquelle des deux surrénales est affectée (ou si les deux le sont), l’échographie abdominale est la méthode de choix. Il n’est pas toujours nécessaire de confirmer le diagnostic avant d’entreprendre un traitement.

 

TRAITEMENT

Il existe 2 approches au traitement de la maladie surrénalienne du furet :

Traitement chirurgical
Le traitement chirurgical est le seul traitement curatif pour cette condition. Une échographie abdominale est alors essentielle pour identifier quelle glande (droite versus gauche) est affectée. Le coût et le risque chirurgical ne sont pas les mêmes selon le côté atteint.
Avantage : Curatif en une seule procédure
Inconvénients : Plus coûteux.
Implique de passer une échographie avant la chirurgie.
Récidive possible sur la glande non-affectée.

Traitement médical

Le traitement médical consiste à inhiber les hormones anormalement sécrétées par les surrénales. Il existe un médicament :
l’implant de Deslorelin est mis en place sous la peau et a une durée de vie d’environ 12 à  24 mois.
Avantages : Efficace pour contrôler les signes cliniques.
Moins coûteux que la chirurgie.
Aucun effet secondaire.
Inconvénients: N’empêche pas la tumeur de grossir, mais permet de contrôler les signes cliniques. Le traitement doit être continué pendant toute la vie de l’animal.